Contact : +41 21 546 20 60

Projet Agri-fish

 

Gestion durable de la qualité des eaux de surface en milieu agricole et conséquences écologiques pour les cours d’eau.

Développement des Gelbert Biobed.

Aujourd’hui, on utilise dans l’agriculture et plus particulièrement en viticulture de très nombreux produits phytosanitaires, pour traiter les cultures. Bien que de grands efforts soient faits de la part des exploitants, une partie non négligeable de ces produits, ou de leurs métabolites, se retrouvent dans les eaux naturelles, à la suite du lessivage ou de l’érosion des sols….
A titre d’exemple, en Suisse Romande, la plupart des vignes se situent directement aux abords des rivières et des lacs, tant sur le Léman, les lacs de Neuchâtel et Morat, ou le long du Rhône valaisan. Dès lors le problème de la pollution des eaux par ces produits passe de l’échelle locale, à l’échelle régionale, voire internationale dans le cas du Léman.
Les milieux récepteurs, comme leur nom l’indique, reçoivent tous les effluents provenant des bassins versants. Or, ils sont des milieux essentiels pour la biodiversité et pour l’eau de boisson. Les sauvegarder est donc indispensable tant en matière de protection de l’environnement que de santé publique. En effet, de nombreuses études démontrent aujourd’hui les influences très néfastes de ces produits, même en très petites quantités, tant dans les milieux que dans les organismes.

La plupart des sites sensibles se trouvent dans des pentes au bas desquels méandre un cours d’eau. Les eaux de ruissellement et de drainage sont amenées dans de vastes décanteurs, dédiés à la collecte des matériaux érodés. Ce réseau gigantesque n’est aujourd’hui plus entretenu, certaines pratiques agricoles ayant changés.
L’idée d’Agri-fish est de transformer ces décanteurs en de véritables filtres qui piégeront les résidus toxiques avant qu’ils n’atteignent les cours d’eau. La techologie mise au point à cette occasion pourra être appliquée à tout bassin versant agricole, équipé de décanteurs ou non.

Dans le cadre de ce projet lancé en novembre 2013, la Fondation de La Maison de la Rivière a choisi de travailler en étroite collaboration avec la Haute Ecole du Paysage, d’Ingénierie et d’Architecture (hepia), filières Agronomie et Gestion de la Nature, ainsi qu’avec ecaVert , une Start-up créée en 2011. Cette approche globale et intégrative permettra de mettre en place une méthodologie de traitement de la pollution diffuse nouvelle et efficace d’un point de vue technique, écologique et politique.

Agri-Fish se propose en particulier de développer et de tester un nouvel outil pour limiter la pollution des rivières et des lacs par les pesticides des eaux de ruissellement : des systèmes de traitement des eaux de ruissellement économiques à base de sol, permettant d’assainir les eaux avant leur arrivée dans les cours d’eau. Le suivi de la qualité biologique d’un cours d’eau aménagé servira de validation des outils.

You are donating to : Association des Amis de La Maison de la Rivière

How much would you like to donate?
10CHF 20CHF 30CHF
Would you like to make regular donations? I would like to make donation(s)
How many times would you like this to recur? (including this payment) *
Name *
Last Name *
Email *
Phone
Address
Additional Note
Loading...