Contact : +41 21 546 20 60

Projet Génétique des ombles

 

Evolution de la diversité génétique à travers le temps et l’espace; le cas de la population d’omble chevalier (Salvelinus umbla) du lac Léman. Implications pour la gestion.

La diversité génétique est une composante essentielle de la biodiversité, et pour cette raison sa préservation est devenue une priorité en biologie de la conservation. Chez les Salmonidés, espèces d’importance économique, la surexploitation et la plupart des pratiques de ré-empoissonnement des lacs et rivières ont généralement réduit la diversité génétique intraspécifique, en diminuant fortement la taille des populations ainsi qu’en introduisant massivement des poissons issus de pisciculture.

L’omble chevalier (Salvelinus umbla) est une espèce autochtone au Léman, où il est en limite sud de l’aire de répartition naturelle en Europe. Il s’agit d’une espèce sténotherme d’eau froide, frayant en zones profondes et peu sédimentées (omblières), dont la qualité et la quantité sont des facteurs limitants dans le Léman.

Depuis plusieurs décennies, des opérations de soutien d’effectifs sont pratiquées par les gestionnaires. Elles consistent à déverser des juvéniles, issus principalement de géniteurs capturés sur les omblières (supportive-breeding). Malgré le maintien du repeuplement à un niveau élevé, les captures annuelles sont depuis quelques années en forte baisse.

Ce travail de master a été ffectué en 2010 au Département d’Ecologie et Evolution de l’UNIL conjointement avec l’INRA, et grâce à un financement de La Maison de la Rivière, de la Fédération de Pêche de Haute-Savoie, de l’OFEV et du Ministère de l’Ecologie. Un total de 405 échantillons a été analysé (génotypage des microsatellites) en provenance de populations naturelles (omblières), de piscicultures ainsi que de collections d’écailles historiques sèches (1960-1994). Les résultats principaux montrent une absence de différenciation génétique entre les populations actuelles duLéman (géniteurs capturés sur les différentes omblières), ainsi qu’entre ces dernières et les estivaux produits dans les piscicultures de repeuplement. Par contre, les populations historiques sont significativement différenciées d’un point de vue génétique des autres populations. De plus, les populations historiques d’avant les pratiques de ré-empoissonnement sont génétiquement distinctes des populations actuelles et des populations historiques datant d’après le début du ré-empoissonement. Au vu des résultats obtenus à partir des analyses du matériel historique, il est donc vraisemblable que l’absence de différenciation constatée actuellement est due à un effet d’homogénéisation génétique engendré par les activités de ré-empoissonnement au cours des dernières décennies.

You are donating to : Association des Amis de La Maison de la Rivière

How much would you like to donate?
10CHF 20CHF 30CHF
Would you like to make regular donations? I would like to make donation(s)
How many times would you like this to recur? (including this payment) *
Name *
Last Name *
Email *
Phone
Address
Additional Note
Loading...